Toujours + pratique

Comment préparer les études supérieures de vos enfants avec l’épargne ? 

Les frais de scolarité et les logements étudiants peuvent peser lourd dans un budget. Certains sont même obligés de faire un emprunt pour les payer. Pour éviter à vos enfants de commencer leur vie professionnelle avec des dettes, vous pouvez les aider en épargnant. On vous explique comment.
famille-souriante-allongée-en-rond-qui-regarde-vers-le-haut

Commencez le plus tôt possible

La plupart des parents commencent à épargner quand leur plus grand a 15 ans ce qui ne laisse que 3 ans avant le début de ses études supérieurs. C’est un peu juste s’il opte pour une école de commerce à 10 000 € euros par an … Pour avoir le bon capital au bon moment, l’idée, c’est donc de s’y prendre le plus tôt possible ! Cela vous permet d’épargner de petites sommes régulièrement et c’est indolore dans votre budget. Vous pouvez aussi épargner les cadeaux d’anniversaire et autres étrennes, qui feront à terme un pécule non négligeable.

Enfin, commencer tôt dit aussi laisser à l’argent le temps de « faire des petits » s’il est bien placé. Les livrets règlementés comme le Livret Jeune ou le Livret A sont très souples, non fiscalisés, mais plafonnés et peu rémunérateurs.

La bonne idée pour un placement à long terme : ouvrir une assurance vie dès la naissance de votre enfant, avec une grande souplesse dans le pilotage de l’épargne. Par exemple pour une liste de naissance et les futurs anniversaires, vous pouvez choisir de faire verser les montants sur ce contrat.

Optez pour l’assurance vie

Vous n’avez pas encore ouvert un contrat d’assurance vie pour ce projet ? Faites-le dès que possible ! Et si vous avez plusieurs enfants, ouvrez un contrat pour chacun d’entre eux. Pas besoin de commencer avec des milliers d’euros : au début, mettez juste le minimum.

Vous pouvez ensuite mettre en place des virements réguliers pour prendre l’habitude d’épargner sans y penser. Là aussi, vous pouvez rester sur de petites sommes pour ne pas grignoter votre budget : les versements sont souvent possibles dès 50 €. C’est le temps qui fera augmenter le capital.

Et quand vos enfants seront en âge de quitter le nid, leurs assurances vie auront depuis longtemps atteint le cap des 8 ans, synonyme de conditions fiscales optimales. De quoi bien les aider à payer frais de scolarité et loyer de leur logement étudiant !

Osez le risque

Les études des enfants, c’est à la fois une grosse dépense et un gros enjeu pour l’avenir. Pourtant, ce n’est pas parce qu’on parle d’un sujet aussi important qu’il faut opter pour des placements 100 % sécurisés. En effet, qui dit sécurité maximale dit rendement minimal !

Si vous vous y prenez tôt, vous avez tout le temps de voir venir : un horizon de placement éloigné, c’est justement l’opportunité de prendre un risque mesuré. Concrètement, accepter une part de risque permet de viser une performance plus importante et donc potentiellement de faire fructifier le capital.

Dans tous les cas, pensez à diversifier pour ne pas placer tous vos œufs dans le même panier et à sécuriser progressivement à l’approche des études secondaires pour être sûr d’avoir le capital voulu.

Anticipez !

Financer des études, c’est un projet majeur dans une vie et potentiellement l’une de vos plus grosses dépenses. Ça mérite donc de s’y prendre à l’avance et de mettre en place une vraie stratégie. Pour cela, l’assurance vie est un allié idéal et elle continuera à être utile à vos enfants bien après leurs études !